Victor Hugo, l’homme mort et la vache du garde.

En 1894, l’actuel doyen des instituteurs du département n’était plus un jeune homme, mais un homme encore jeune qui venait d’être nommé à Ailly-le-haut-clocher. A peine installé, il lui arriva l’aventure qu’il m’a contée comme suit en me demandant de vous la narrer. J’essaie d’autant plus volontiers que cette histoire vraie ne saurait offusquer quiconque ; Victor Hugo trépassa en 1885, l’homme dont il s’agit mourut neuf ans plus tard, il n’est guère de gardes centenaires et point du tout de vaches sexagénaires.

On frappe. Entrez ! Quelqu’un pousse la porte.

-         « Bojour Mossieu ! Ché mi l’fanme ed vous garde ! »

-         « Enchanté de faire votre connaissance Madame. Vous désirez ? »

-         « Mossieu, vlo d’quoué qui r’tourne. J’vodroué savouère qué jour qu’j’ai mis m’vaque à touère. »

-         « Mais, Madame, comment voulez-vous que je sache… »

-         « Sié. O l’pouvez. Ché t’écrit al mairie din vous live. J’vo vous explitcher. »

-         « D’abord, i feut que j’vous dise que j’reste mouézon Cité Mathieu. Ché t’enne mouézon comme i ni un no point tout partout. Enne mouézon toute blanque qu’Arnest i pache al peuch tous les ans, tout au bout d’ech pouéï, su l’route d’Abbeville. Même qu’al est historique. Oueu Mossieu ! Historique. Feut que j’vous conte cho. »

-         « I io peut-ête bien quarante ans, un jour au souère, i pluvoui comme vaque qui pisse. I ffouézoui un vun à dérachiner chés cornes d’ech diabe. Tchécun tape al porte. Félicité sin vo rouvrir. I rinte deux hommes, un grand avuc enn’ belle casaque, é pui un tchiou sécapien. Ch’grand il avoui un couïi d’barbe. Ech tchiou, i t’noui enn’ lanterne éteinte.

-         « Madame, qqui ditch’nabo, j’vodroué ralimi l’lo. »

-         « Si ch’né qu’cho, min brave homme, ché facile. »

Félicité a zi donne du fu avuc un brin d’oeillette qu’al prin din l’kminée. I d’vise’t d’ech temps. A leu d’mande si veutent resti un momin pou s’récaufer.

-         « Nan, Madame qui dit ch’grand barbu. J’vous r’mercie bien, mais j’su fin pressé. »

Et s’zé v’lo partis. Mais v’lo qu’un r’fermant l’porte ech tchiou i s’ertourne et i dit tout douch’min :

-         « Madame, min patron ché Victor Hugo!»

L’lindemain Félicité court vir ech mouète d’école pour savouère tchièche ek chétoui qu’ech ti lo.

-         « Félicité, qui zi dit ch’marister, ché tin grand honneur pour vo mouézon. Ch’t’homme lo, cha n’est point n’importe tchièche. Ché li quo écrit chés Miséreux é pi couère gramin d’lives qio n’lirez jamoué ni mi non pu…

-         « C’estvrai, Madame, coupa le collégue. Mais… il me semble que vous me parliez de votre vache ? »

-         « Oueu, Mossieu ! Mi v’lo. »

-         « I o peut-ête deux moui, Roussette, qu’est d’habitude enn’ bouène bête, n’voulut pu rintri din s’étabe. Avuc Arnest o z’avons essayé d’toutes les manières. Rien à fouère. O z’avons fini par el mête sous ch’l’hangar. »

-         «  Ché drôle tout d’même pinse m’n’homme. Et l’v’lo qui s’met à r’béyer tout partout. Din keu, i voué tchéque cose din l’échnaïère. I r’bé d’pu près. Ch’étouï enn’ gambe Mossieu ! I r’bé miu. V’lo qui treuve l’eute gambe. Pi ché piï au bout ! »

-         « Ché t’un macabé ! Qui m’crie. Il a des mouques su s’brogne . a côté d’li i io enn’ castchette pmeine ed pommes. Tu voué Dolphine, ché des tours qui n’arriv’nt qu’à cheux qui restent à ché prémières mouézons d’chés villages. Ch’type lo i n’savoui point où coucher, il est intré sans qu’o l’vouèche, et pi par nuit il est crevé ! »

-         « Quoué quo n’in dites, Mossieu ! » conclut la femme.

-         « Je dis, Madame, que vous m’aviez parlé de l’accouplement régulier de votre vache, et je ne vois toujours pas… »

-         « Mais sié, Mossieu ! O z’allez vouère. Ch’que j’viens d’vous dire, il o falu el l’écrire. Al mairie o z’avez ds lives ou quo me cheux qui z’arriv’nt au monde, cheux qui s’marit’nt et pi cheux qui sin vont. Volez-vous chercher un molé pour m’dire ech jour ? »

Je cherche, et je trouve. Numéro 17. Acte de décès. Inconnu décédé le 18 août etc.

-         « Ah ! Merçi Mossieu ! Ach t’heure m’v’lo rinseignée. Ché l’lindemain, donc el 18, qu’j’ai m’né m’vaque à touère ! »

Ech marister ed Rustoville.