PRUVOT Fernand François Benjamin

est né à Fouilloy (Somme) le 23 janvier 1894.

Elève de l'école publique de cette commune de 1898 à 1906. ( M. Victor Douchet, M. Alcide Caron ).
A toujours eu la manie de lire et d'écrire.
A 10 ans, lisait " le Matin «, " le Progrès de la Somme «, " le Cri du Peuple " et diverses revues.
En 1908, il envoyait des poésies à la Revue hebdomadaire " Nos Loisirs " et traitait ses rédactions en vers.
Instituteur stagiaire à Berteaucourt-les-Dames en 1912-1913.
Instituteur stagiaire à Ault en 1913 - 1914.
Mobilisé le 20 novembre 1914. Démobilisé le 17 août 1919.

Instituteur chargé d'école mixte à Méricourt-sur-Somme du 1er octobre 1919 au 30 septembre 1952.

En 1928 fait partie des Rosati de France. Obtient une mention honorable au Concours de cette Socièté, section poésie française ( publication : la revue Septentrionale ).
Ecrit un recueil de vers ( genre La Légende des siècles ) et deux romans préhistoriques ( genre J. H. Rosny ) dont les manuscrits ont été perdus en 1940.
L'Ami Coop ( Journal des coopératives scolaires de la Haute-Vienne ) publie plusieurs de ses contes dont l'un est primé en 1954.
Membre de la Société des Antiquaires de Picardie ( 1957 ).
Collabore à la rédaction du Bulletin du Syndicat départemental des instituteurs, du Bulletin des secrétaires de mairie instituteurs. Plusieurs de ses articles ont été repris dans les Bulletins nationaux.
Ecrit les Contes Picards de " Picardie Laïque " depuis la création de ce journal jusqu'en 1961.

A travaillé à divers ouvrages sur la vie au village et la vie des bêtes des champs et des bois ( à la manière de Louis Pergaud ).
Avait préparé une monographie historique sur la commune de Méricourt-sur-Somme ( cette monographie a été finalisée et éditée par sa fille Evelyne Doye-Pruvot en 1994 ).

S'est livré à des recherches généalogiques sur diverses familles picardes.

Il s'est éteint à Amiens le 6 octobre 1960.