Au 14 juillet.

Tous l’z’ans, après l’messe pour chés morts, ch’Consel ed Cranette i r’choué chés Sociètés d’el Commune al maireue. Io lo s’z’Anciens Combattants, chés Jueux d’fléchettes, l’Société d’pêque « l’Andguile qui s’vionne », el musique « le trombone à coulisse », et, naturel’min, chés Pompiers avu leu clique. Io même tchéques ferlapeux qui n’sont ni d’enn Société ni d’un eute, mais qui s’feufil’nt tout partout histouère ed sucher un vouerre à ch’vin d’honneur.

D’abord s’autorités i pass’nt chés pompiers in r’veu. Cha veut dix. Après o donne un juet et pi du chuque à chaque gosse, d’pu ch’tititchou qui tette couère à s’mère jusqu’à ch’grand qu’o ieu sin certificat. Ch’marister il o tout préparé su enn’ tchiote tabe, tandis qu’ech garde il o r’tiré ch’tapeu d’el pu grande avant d’poser chés vouerres, chés boutelles et enn’ bouette ed cigares. O n’o jamoué trou d’précautions.

Chés jonnes i s’in allouét’nt déjo avu leus pronnes ed tcheuilleues quand o n’intind tchécun rouspéter.

Ché tchou Mile ech Routchin.
« Quoué qu’to? » qui d’mande ech Maire.
« J’ai qu’min fieu Usèbe et sin cousin Jéronme i n’ont rien eu ! j’vodroué bien savouère à keuse? ».
« A keuse qui n’vont pu à l’école, répond ch’Maire. Ien no un qu’o ieu tchinze ans à Quasimodo, l’eute i vo n’n’avouère seize à la Vierge. Tu n’vo tout d’même point prétenne ek ch’est des gamins ! »

« Alors, r’prin tchiou Mile, ch’est des jonnes geins, comme leus camarades du même âge qui vont bouère pace qui sont déjo pompiers. Si s’zeutes i bouettent i feut s’zé fouère bouère auseu. I n’doué point i avouère deux poués deux m’sures ! ».
Ch’Maire i r’bê ch’l’abjoint, ch’l’abjoint i r’bê chés Conseyers, et personne i n’dit rien. Mais ch’garde, qu’étoué in train d’rimplir chés vouerres, i n’in met deux d’pus, et vlo l’affouère aringée.

Usèbe, un tchiou mouézillon un molé cacieu, et Jéronme, un raprékeu à mitan bancal, i prenn’nt chatchun un nina comme tout l’monde. Ch’Maire i foué un discours et i trinqu’nt tertous insanne al santé d’Marianne ed d’grand Charles qui sont accrochés à ch’mur tout prés l’un d’leute.

Quand chés vouerres i sont vides Cléor i s’zé rimpleu. Et pi couère un ceup.

D’un ceup i dit : « I n’io pu rien ». « Quoué ? qui creue tchiou Mile. R’bê un molé l’l’ol. I n’in reste d’in ch’fond. Et pi couère din chelle lo. Tiens, n’in vlo couère enne in mitan ! Teu mon cochon, t’o inveu d’gargariser in Suisse ! ».

Ch’garde i proteste d’es bonne foué.

« Au rabiot ! » qui dit ch’l’abjoint.

Alors tout l’monde i tind couère sin vouerre. Et, d’un ceup, ch’qui d’voué arriver est arrivé.

Usèbe i d’vient blanc comme un mort, ch’trou plein i z’i r’monte, et il arrouze el tabe.

Ch’ieut’nant d’chés pompiers, qui n’avoué point ieu l’temps d’es garer, i n’n’o r’cheu plein sin patalon et pi ch’Maire plein s’n’écharpe !

Ech marister ed Rustoville.