Quand in savoué couère rigoler.

I s’apploué Cacheux.

Ch’étoué un grou des grous d’un patelin où qu’chés geins i sont réputés n’point êtes granmin malins, ch’qui n’est d’ailleurs point vrai pisqué ch’est lo qu’j’ai dégoté enn’ fanme. A moins que ch’ l’imbécile cha fuche meu…

O l’vouéyoué tout l’temps habillé parel : des dguettes ed tchuir marron, un patalon d’ v’lours, un blouson kaki, un capieu mou avu enn’ plème ed perdreux. Pace qui feut vous dire qué ch’Cacheux lo ch’étoué un cacheu. Il avoué déjo ieu granmin d’histouères avu l’un l’eute, ed d’ z’histouères ed cache naturel’min, cache à ieuve, à lapans… pi à fumelles. Même ek ch’est lo qu’il étoué l’pu fort.

Tout cho n’étoué rien. Chatchun o sin vice. L’pire ch’est qui fouézoué d’el politique. Or, ch’maire étoué républitchain ed geuche, ch’qui vu dire, comme tout l’monde sait, qu’il étoué républitchain d’drouète. Si cha s’passoué à ch’t’heure : s’roué U.N.R. Tandis qué ch’Cacheux il s’dissoué socialisse. Ch’qui foué qui dégoûtoué à tertous : à chés grous qui n’comprindouét’nt point cho d’un d’leu benne, pi à chés tchious qui savouét’nt bien, qu’cha n’povoué point êtes vrai.

Enn’ foué, o n’alloué voter por des Conseillers. Naturel’min ch’maire sortant i s’erprésintoué avu s’liste et, comme il avoué té assez adroué por y mette tchéques ouvriers, il étoué certain d’erpasser. Mais ch’Cacheux n’étoué point d’sus. Alors il a voleu n’in fouère eune. O d’vinez qui n’o treuvé personne pour s’mette avuc leu. Ch’qui foué qu’il o décidé dé s’présinter tout seul.

Quand ch’grand jour il o té v’neu, ch’garde qu’arrivoué à l’maireu pour fouère un molé d’fu pace qui fouézoué friscot, o mantché avouère du mau.

A ch’potieu télégraphique qu’o voué in tornant ch’tchuin ; Cacheux étoué pindeu.

« M… ! qui dit. » Et i court mon ch’maire qui restoué tout prés pour li dire el nouvelle.

L’eute qui finissoué dé s‘raser il accourt in pil-corps et i constate !

« M… ! qui dit. N’in v’lo enn’ affouère. »

Alors i r’vienn’nt tout courant à mouézon, i prenn’nt enn’ étchelle sous ch’l’hangard à outius et i raccour’nt pour décrocher ch’pindeu. Mais din l’intervalle ; il étoué passé point mal ed monde, et ch’n’étoué qu’enn’ flambée din ch’pouéyeu : « Ch’Cacheux, i s’est pindeu. »

Quand ch’garde il o té in heut d’el l’étchelle, vlo qui part à rire. Et i savoué d’quoué. Ch’pindeu avoué ch’capieu, ch’blouson, ch’patalon, chés guettes d’ech Cacheux, mais cha n’étoué point leu. Ch’étoué in cabotin bourré d’foin qu’des jonnes geins avouét’nt accroché lo par nueue. Alors, o n’el l’o point décroché. Et jusqu’au fin souère il est resté à l’même plache. Ch’Cacheux li même n’o  point vole usé n’in mêler. « Ch’ti qu’il o foué écho, qui dit, ch’est un malzan. Mais i m’f’ro putou gagner des voués qu’in perde, pace que ch’n’est point du ju.

Quand ch’l’escrutin il o té dépouillé, el liste d’ech maire étoué passée toute intière avu eun majorité énorme. Et quand s’z’électeurs i sont sorteu d’el maireu pour aller prenne un vouère mon Môsieu Grosséttettes, ch’Cacheux il étoué toujours pindeu.

Seul’min, tchécun li avoué r’tiré sin blouzon. A l’plache i iavoué meu eun’ veste.

Ech marister ed Rustoville.