Cacheux, sachez cacher.

J’nai jamoué caché. Ch’n’étoué point min gon. J’aimoué miu petcher. Défunt min frère i n’étoué point cacheux non pu. Mais d’avouère foué la dguerre (chelle ed 14) cha i o donné l’idée d’tirer des ceups d’fuzeu. Ch’est porquoué qu’sitou r’v’neu d’êtes prisonnier d’chés Boches, il o prin un permeu d’cache.

L’prémière ainée i n’o rien tué. Cha n’lo point dégouté. L’ainée d’après il o décaboché un grand duc tout près d’ech bou l’Abbé. I n’el lo point foué esprés : i crouéyoué tirer su in aigue ! Feut dire qui n’vouéyoué point granmin clair. L’troisième ainée, il o akaté un tchien, un bouin (qui disoué !) : un griffon Korthal. A eux deux i z’ont mantché un lapan.

Enn’ foué cheux d’Aubigneu ils l’ont invité à fouère l’ouverture. Nous mère a n’n’étoué né native. O z’y avouèmes granmin d’cousins, cousines, sans compter m’n’onque, pi tchiou Chales Maimaine.

Din ch’pat’lin lo i iavoué deux sortes ed cacheux : chés grous d’el Société qui cachouèt’nt din chés camps avu des porte carniers, et pi chés tchious qui n’avouèt’nt point d’terres et qui cachouèt’nt din chés marais.

L’deux septembe « ech pinte » i s’amène chez Blécot. O li dit ch’réglemin. I pouai enn’ tornée et i donne ech prêt d’ech garde. Après o z’in vo pas l’reue d’el l’église. Y z’étouèt’nt à sept pour fouère chés canvrières tout du long d’ech marais, ouèche qui io ach’teure enn’ fabrique ed lait. I z’avinchouèt’nt in tirailleurs à dix mètes l’un d’l’eute inter ech’ ridieu pi c’kmin d’Daours. Pour un peu i s’rouèt’nt parteus à l’baïonnette !

D’un ceup, in ieuve qui r’v’noué d’la gare i s’présinte in plein travers.

Tchiou Mile, qu’étoué ch’prémier, i l’laisse courir. Din ch’pouéï lo i pass’nt pour Sorciers mais i sont poleus. I z’ont l’habitude ed laissier tirer s’z’invités. Alors tchiou Phyr, ch’deuxième, i n’tire point non pu, ni ch’trouèsième, ni ch’quatrième, ni cinquième, ni sixième. Ch’ieuve i n’in r’v’noué point. Sans doute qui s’zé prindoué tertous pour des nouilles. Ch’est pourquoué qu’arrivé à vingt mètes d’ech rayon i s’arrête net. Juste à ch’momin lo min frère qu’avoué ieu tout l’temps d’caltchuler l’trajectouère i lache ses deux ceups et… i l’manque !

Ch’ieuve i prin peur, i s’ermet in route à toute vitesse et i dégringole ch’rayon d’ech marais. Pan ! Qu’o n’intind. Ch’étoué tchiou Phonse ech Minabe qui v’noué d’li fouère es n’affouère. I z’ont coureu pour vir et ils l’ont veu mette ech botchin din s’in carnier in rigolant tout ch’qui savoué.

Personne n’a rien deu, mais l’jornée l’a té fouteue. J’ai bien idée qui n’ont rien tué personne. Et pourtant ch’est un terrouère ouéche qui io du gibier.

O n’s’rez sans doute point saiseu si j’vous apprin ach’t’heure ek pu jamoué « ch’pinte » i n’o té invité al cache à Aubigneu.

Ech marister ed Rustoville.